L’Imagier Vagabond présente:

Marie Diaz

Marie Diaz est née dans une famille de dévoreurs de livres. Après avoir survécu à des chocs imaginaires majeurs — comme Le grand Wild décrit par London et Curwood, le Neverland de James Barrie et Peter Pan, le Londres de Mary Poppins, la chocolaterie de Roald Dahl —, après avoir longtemps pataugé parmi les routes de poussière, les ranchs et les allées de villes Playmobil et Lego, après un Bac littéraire et trois années d’études à l’école d’Arts Graphiques Émile Cohl à Lyon, après avoir tiré le portrait des gens aux États Unis au parc Disney World…

Marie Diaz commence en 1996 à faire des démarches auprès des éditeurs de littérature jeunesse tout en travaillant en différentes librairies à temps partiel. C’est le temps de ses premières parutions. Elle devient petit à petit spécialiste des voyages en fauteuil !

En 1998, elle débute les rencontres-ateliers avec les scolaires. En 2001 elle obtient une bourse d’aide à la création du Centre national du Livre pour un projet d’écriture d’un conte-roman pour grands, La fille et le luthier.

Depuis, ses publications se multiplient: Barbe-bleue, Les Baguettes d’ivoire, Le voleur de saisons, La fille du Rajah, et en 2007, La tapisserie de soie.

Mais ses voyages ne sont pas qu’imaginaires: elle part dans le cadre de son travail en Inde, au Maroc et même à Chateldon en Auvergne, en résidence d’auteur pendant 4 mois en 2007!

Ce dont elle a encore envie ?

Créer de la musique avec le trait et les couleurs, explorer les écritures buissonnières, écrire un conte pour les grands, parler 1000 langues, devenir maman? Se nourrir encore et toujours de musique, d’ailleurs, de nature, partir à la rencontre du regard des autres, aller voir Flanagan sur son île, dialoguer en sirénien avec les baleines, faire naître quelques pépites de rêve dans l’ordinaire…

Site web: http://mariediazillustratrice.blogspot.com/